Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 07:44

2013-03-15 17.56.53

2013-03-15 17.57.39

 

L’origine de ce gâteau de ménage demeure obscure. Ses liens avec le palet breton semblent évidents par la texture et le goût. De même existait-il près de Lorient un « gâteau de Port-Louis » comparable en taille. Ce dernier se servait, en format plus large, à l’occasion des fêtes familiales ou religieuses, mariages, baptêmes. Il occupait une bonne place sur les stands des kermesses communales ou lors de pardons religieux. La coutume voulait qu’on le découpe en losanges. Ceux du pourtour, plus secs, plus petits, étaient réservés aux gens de service et aux miséreux. Autrefois, le boulanger du bourg le cuisait pour les gens. Chaque maîtresse de maison se targuait d’avoir la meilleure recette, transmise de mère en fille.

 

Pâtisserie bretonne incontournable,  le gâteau breton est une sorte de biscuit rond, très dense, d’un diamètre souvent d’une vingtaine de cm pour une épaisseur de 3 à 4 centimètres. La croûte est dorée, striée de croisillons. Sa texture jaune, friable et granuleuse, participe à sa typicité autant que son goût qui lui vient du beurre de baratte demi-sel mélangé au sucre, à la farine et au jaune d’œuf.

Il en existe de nombreuses variantes : certains lui incorporent du rhum, de la bergamote ou de la poudre d’amande pour parfaire son goût, d’autres des fruits secs (raisins de Corinthe, angélique ou écorce d’orange confites), de la crème de pruneaux, de framboise, de la pomme émincée etc.

 

(sources prises sur le site Keldelice "information produits de terroir")

 

La recette pour 6 personnes :

- 300 g de farine de blé
- 150 g de sucre semoule
- 4 jaunes d’œufs (dont un pour la dorure)
- 125 g de beurre demi-sel
- Sel

 

Préparation :

Dans un saladier, tamiser la farine et la mélanger avec le sucre, la levure et une pincée de sel. Creuser une fontaine dans ce mélange et y disposer trois jaunes d’œuf puis mélanger à la cuillère en bois. Frotter la pâte, entre les paumes pour la rendre sableuse. Ajouter le beurre en petits morceaux, et pétrir légèrement, pour que la pâte devienne homogène. Beurrer le moule à manqué. Étaler la pâte à la main. Dorer au jaune d'œuf, au pinceau, et dessiner des motifs en losanges à l'aide de la fourchette. Cuire à four modéré (180 °C) pendant 45 minutes.

 

Pour le déguster, quelques gourmands doublent leur plaisir en le badigeonnant de crème de caramel au beurre salé.

 

Ce gâteau présentait l’avantage de pouvoir se conserver des semaines, voire, des mois. La légende veut que les meilleurs pâtissiers des ports préparaient ce délicieux gâteau que les marins emportaient dans leurs soutes, enveloppés dans un linge.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by miss cuisto - dans Les gourmandises
commenter cet article

commentaires

Kougelhopf 17/03/2013 21:31


Il me fait envie, je note.

Présentation

  • : Grain Gourmand
  • Grain Gourmand
  • : En Provence, les marmites chantent ! Le chant des cigales à l'ombre des platanes, le parfum de la campagne provençale ! Vous sentez le romarin, la farigoulette ou bien encore le genièvre. Dans ma cuisine des recettes aux parfums couleur soleil, mais aussi la chaleur et le bon recevoir des provençaux. Bienvenue chez moi ! Alors à vos fourchettes !
  • Contact

Profil

  • miss cuisto
  • Heureuse avec l'homme qui partage ma vie et maman bonheur, je suis aixoise. 
Passionnée par la cuisine, je souhaite  vous faire partager ma passion au travers de mes découvertes, de mes coups de coeurs...
  • Heureuse avec l'homme qui partage ma vie et maman bonheur, je suis aixoise. Passionnée par la cuisine, je souhaite vous faire partager ma passion au travers de mes découvertes, de mes coups de coeurs...

Libé food

Recettes de cuisine

Recherche

My taste

Top blogs de recettes

hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez loeti13 sur Hellocoton

Epicetoo

epices.png

Les entrées

Plats salés

Les desserts